Pourquoi régler un piano

Un piano nécessite des réglages réguliers en vue de compenser les effets de l'usure, du tassement des garnitures de feutres et de peaux, ainsi que les déformations des bois et des laines dues aux variations d'humidité relative.

Les facteurs qui contribuent au besoin d'un réglage de piano :

  • Le nombre d'heures d'utilisation du piano, et l'intensité avec laquelle il est joué.
  • Les conditions climatiques : température et hygrométrie (sont déterminantes). Plus elles fluctuent, plus le réglage est affecté.

Un piano neuf peut nécessiter un réglage dans sa première année d'utilisation, de par la mise en place des éléments articulés et du tassement des feutres.
La qualité de l'instrument : Il n'est pas rare que pour diminuer les coûts de production, certains fabricants pratiquent le "survol" des réglages et de l'harmonisation. Un vendeur compétant et sérieux, confiera un tel piano à un technicien afin d'effectuer ce travail. Certains ne le feront pas.
6 à 24 heures peuvent être nécessaires à la préparation d'un piano neuf, après sa sortie d'usine ...

Les signes qui indiquent la nécessité d'un réglage :

  • Le manque de sensibilité d'un piano, ou la diminution de l'échelle de la dynamique du son.
  • Le timbre du son de plus en plus agressif
  • Le niveau de clavier qui fait des creux et des bosses (Certaines touches sont plus hautes que d'autres)
  • Le toucher est inégal
  • Certaines touches remontent mal

Un piano droit ou à queue a généralement 88 touches = 88 notes

Piano droit :
Chaque note d'un piano droit comprend
25 points de réglage :
25 x 88 = 2200 points de réglage

Piano à queue :
Chaque note d'un piano à queue comprend
35 points de réglage :
35 x 88 = 3080 points de réglage

Planéïté du niveau de clavier du piano : dressage

Les réglages concernent :
  • Le clavier
  • La mécanique
  • Les mouvements de pédales
  • Les étouffoirs

Le clavier est la première extension des doigts du pianiste. Il est constitué d'un châssis sur lequel s'articule l'ensemble des touches blanches et noires. Il transmet à la mécanique, le mouvement des doigts et les intentions musicales du pianiste.

La mécanique est une partie articulée du piano qui permet le transfert efficace, du mouvement des doigts sur les touches aux têtes de marteaux, qui frappent les cordes et les mettent en vibrations. Constituée de quelques 9000 pièces actives, la mécanique nécessite un ajustage allant des tolérances critiques la réponse précise du souhait de l'interprète.
Par ce que mécanique et clavier vont se dérégler graduellement à l'usage, peut-être ne remarquera-ton pas les irrégularités et l'accumulation d'inertie dans le mouvement. Pourtant une "montagne" de pratique et d'entraînement ne pourra jamais palier les insuffisances d'une mécanique déréglée. Appauvrissement du legato, accords dont certaines notes sont floues, perte progressive de la subtilité du phrasé, impossibilité d'exécution de passages rapides ou de notes répétées égales, peuvent être la faute du piano et non la faute du pianiste (de l'élève).

Un jeu clair et égal dépend :

  • d'une mécanique bien réglée
  • du travail assidu du pianiste (de l'élève)
Les mouvements de pédales sont l'ensemble des leviers et ressorts qui connectent les pédales la mécanique et au clavier (pédale douce dite una corda sur un piano à queue)

Pédale douce dont le rôle est d'aider le musicien dans les registres piano, pianissimo.
Pédale forte, qui agit sur le jeu entier d'étouffoirs, dont le rôle est d'aider le musicien dans le registre, forte, fortissimo, et permet aussi de nuancer la couleur harmonique.
Pédale tonale (ou sostenuto), qui agit en corrélation avec les doigts du pianiste sur un ou plusieurs étouffoirs, en vue de nuancer certaines couleurs harmonique
Pédale de sourdine qui commande une bande de feutre qui s'interpose entre les têtes de marteaux et le plan de cordes, afin d'assourdir le son. (Souvent utile en immeuble

Les étouffoirs sont une partie articulée du piano. Ils arrêtent les mouvements vibratoires des cordes, Ils sont contrôlés de façon individuelle par les touches, de façon sélective par la pédale tonale, de façon collective par la pédale forte. Un usage incorrecte des pédales peut dérégler ses mouvements. Un ajustage de ces mouvements est essentiel l'enseignement aux élèves, des nuances de pédales.