Essences de bois dans facture piano

Peuplier :
Pour le meuble : Planche de bourgogne
Pour les accessoires : Planche de champagne

Sapin du nord :
Pour faire les barrages : Suède, Nord de la Russie.
Pour faire les claviers : le sapin du Nord est employé en Allemagne.

Épicéa : Provenance du centre de l'Europe, se trouve aussi en France, en Suisse, en Italie, planches débitées en 12mm d'épaisseur, employé pour ses qualités de résonance dans la construction des tables d'harmonie.

Hêtre :  Débité sur quartier ou faux quartier, dit "sur maille", employé pour les sommiers et les chevalets de table. Aujourd'hui souvent remplacé par du multiplies de hêtres pour les sommiers.

Érable : Employé pour les sommiers et les chevalets de table, aussi utilisé pour les manches de marteaux et pour le placage du meuble.

Alisier : Bois très dur, employé pour les pièces de mécanique, et en marqueterie (filets)

Chêne : Bois de qualité, employé par le passé pour les accessoires, par ce que ne travaillant pas. Était beaucoup utilisé pour les harmoniums

Frêne : Employé en placage. Sert aussi à faire des manches de marteaux de mécanique. Est aussi employé pour l'outillage : maillets, manches d'outil et sabres pour nettoyer les tables d'harmonie.

Cèdre : Pour la fabrication des manches de marteaux de mécanique, de plus en plus abandonné car trop cassant.

Charme : Employé pour les pièces de mécanique et l'outillage.

Tulipier : Employé pour faire les contre-plaques, feuilles très larges, bois tendre, sert aussi à faire des âmes de panneau.

Okoumé : Même usage que le tulipier, mais moins agréable à travailler.

Jean Lovy, homme du piano, devant son Saint Hubert

Poirier : Employé en placage pour faire les meubles appelés à être mis en vernis noir. A aussi été utilisé pour la fabrication de noix de marteaux de mécanique.

Tilleul : Dans une certaine qualité, employé pour faire les claviers, ce bois ne travaille pas, il est tendre.

Cormier : Bois très dur, a été employé pour les sillets, chevalets, fourches de mécaniques et les outils : varlopes, rabots, guillaume et bouvets.

Diverses essences de bois employées en placage pour les meubles :
Noyer, palissandres, merisier, sycomore, bubenga, acajou, acajou d'Afrique (Mahagon) bete (mansonia), makoré, samba (ayous), sapelli, sipo.
On trouve aussi, mais plus rarement pour l'ébénisterie, d'autres placages :
Boulot de Norvège, pin d'Oregon, teck, palissandre de Madagascar, palissandre des Indes, palissandre de Rio, ébène (pour les filets, cuba aussi appelé flamme.
On trouve parfois sur d'anciens Érard, du début du XXeme siècle à 1930, du bois de Vermeil, généralement exécuté en frisé, ou oeil vermeil soit le "Myroxylon balsamum"

(Document de Jean Lovy)